Aspects interculturels du cinéma français contemporain 2021-2022

2 Commentaires

  1. Bonjour Ayoub,

    J’ai copié votre texte sur un document Word afin de pouvoir surligner des éléments et le commenter. Je l’insère dans votre page.

  2. Le film parle de l’histoire d’un jeune étudiant dans une grande école de commerce à Paris et qui décide de retourner à la Normandie, sa région natale, pour y faire son stage dans les bureaux de la direction des ressources humaines de la même entreprise dans laquelle travaille son père en tant qu’ouvrier depuis plus que 30 ans. Franck découvrira que la direction utilise sa proposition d’enquête sur les 35 heures pour détourner l’attention du personnel d’un futur plan social.
    Le film reflète trois grands sujets sociétaux importants : le premier est d’exhiber la difficulté de la vie ouvrière dans les entreprises à cause du double-jeu cynique des dirigeants. Le deuxième sujet social abordé est la confrontation entre le fils qui est un futur cadre et son père, simple figure de l’ouvrier soumis et qui ne voit pas plus loin que le bout de sa retraite. Enfin, Laurent Cantel essaie de montrer le complexe d’infériorité chez les ouvriers et leur prise de conscience de leur avenir incertain manipulé par les cadres chez lesquels ils travaillent.
    Le monde ouvrier dans les entreprises :
    Le film était au début marqué d’un style quasi-documentaire où. Franck, le jeune diplômé pour lequel le monde de l’entreprise était parfait, avait l’occasion de corriger ses pensées. En effet, les discours de la direction, des syndicats, l’attitude des ouvriers entre ceux qui suivent le mouvement et les autres qui n’osent pas, le rendu des relations cadres – ouvriers, les faux espoirs donnés au stagiaire et son rejet des réunions portant sur les décisions importantes dans l’entreprise et enfin le discours du patron dans les négociations des 35 heures qui se fut plein d’hypocrisie, tout y est et tout sonne incroyablement vrai. Ceci fut une chance ultime pour Franck pour changer sa pensée de l’’entreprise qu’il a parfaitement connu de l’extérieur depuis son enfance, et qui aujourd’hui, le découvre de l’intérieur.
    Confrontations entre futur cadre et son père ouvrier :
    Immédiatement après le moment de rencontre avec sa famille sur le quai et leur retour à la maison, une discussion tendue a eu lieu entre Franck et son père qui a transmis sa nervosité à son fils à propos le rendez-vous qu’aura ce dernier avec le patron le lendemain. Pendant l’entretien avec le patron, le jeune stagiaire dévoile sa double-identité entre jeune étudiant d’une grande école de commerce et donc futur cadre, et fils d’ouvrier quand il a avoué d’avoir vécu toute son enfance à l’ombre de l’usine.
    L’évènement totalement inattendu, qui s’agit en la découverte du licenciement de son père exige à Franck de sortir de cette double personnalité et de prendre une position claire pour être du côté des ouvriers et de se battre avec eux pour résister à l’ordre des choses.
    Cependant, la position prise par Franck n’a même pas inspiré son père à militer pour ses droits et insiste qu’il n’ait rien demandé à personne pour l’aider. Ceci montre le sentiment d’infériorité chez la majorité des ouvriers dans notre société et leur assimile à des hommes automates sans aucun pouvoir.
    Prise de conscience et militance des ouvriers contre leurs patrons :
    C’est là où est arrivé l’évènement inattendu du film. Franck a dévoilé l’information à propos des personnes à être licenciées et a réussi à convaincre un nombre important d’ouvriers de se militer contre cette décision. Cette situation de grèves et de militance des ouvriers est bien populaire et reflète que celle-ci est leur seule solution pour défendre leur droit en tenant compte du complexe d’infériorité qui est particulièrement présent chez la plupart d’eux.
    Suite à la position du père qui a voulu rester travailler alors que son fils ainsi que les autres ouvriers font grève a poussé Franck de s’exploser en colère en hurlant et en disant qu’il avait honte d’être un fils d’ouvrier. Ceci reflète l’impossibilité de la cohabitation des deux personnes avec des principes non compatible, l’une qui accepte la soumission et l’autre qui craint le déséquilibre familial qui est sur le point d’être entamé suite au licenciement de son père.

Laisser un commentaire